Hôtel - Castelbrac

 

Un hôtel de 25 chambres s’installe dans une villa XIXème devenue en 1934 une station marine de recherche doublée d’un aquarium, à l’initiative du commandant Charcot.

La Villa Bric à Brac devenue l’hôtel  Castelbrac est riche d’une histoire exceptionnelle. Construite par la famille anglaise Faber qui a fondé Dinard, la villa a vu se succéder pendant 130 ans un colonel anglais héros de la guerre de Crimée - Robert William Hamilton, puis la fine fleur de la recherche scientifique française du Muséum National d’Histoire Naturelle - Commandant Jean-Baptiste Charcot. Joyau des fondateurs de la station balnéaire puis station marine, la grande Histoire est entrée par les portes de Castelbrac. Plus qu’un hôtel, c’est un lieu de mémoire et de ressourcement.

Sa décoration  haute en couleur et en contraste a été orchestrée par Sandra Benhamou, décoratrice et designer, assistée de l’architecte d’intérieur Léonie Alma Mason, a souhaité apporter un contrepoint féminin à l’architecture voulue par William Faber puis le colonel Hamilton : « J’ai voulu créer une atmosphère chaleureuse, un rien féminine. Peut-être que cette architecture a quelque chose de masculin et que j’y ai apporté de la féminité, de la douceur ». La promesse était de conserver au lieu son authenticité tout en « le projetant dans la modernité » précise Sandra Benhamou qui s’est refusée de « tomber dans le piège de la nostalgie ». Elle a décidé de conserver le cachet ancien de certains aménagements (quelques plafonds en bois, une cheminée, de jolis escaliers…) d’en refaire d’autres à l’identique (les parquets, les sols…) et d’apporter à l’ensemble une touche de «sophistication discrète et un éclectisme assumé ».

Très inspirée par les lieux, Sandra Benhamou en a proposé une écriture très personnelle dans l’esprit Art déco,  mais résolument en accord avec l’architecture et l’histoire de Castelbrac. Elle a ainsi conçu des meubles en collaboration avec l’atelier sur-mesure du fabricant Rosello : des fauteuils, le buffet de la salle à manger, les têtes de lit, des miroirs… Elle a aussi imaginé un motif stylisé de poisson qu’elle fait  voguer dans tout l’hôtel : sur les portes, les placards… Une empreinte douce et sereine, comme la caresse d’une vague, l’ondoiement d’un poisson ; directement inspirée des poissons de la porte année 30 de l’aquarium et de la forme ogivale de certaines fenêtres.

L’autre effet narratif Art déco est l’usage du noir sur les poignées de porte, les serrureries, les interrupteurs, la robinetterie, les encadrements de tête de lit et même l’escalier central de la villa.

Léonie Alma-Mason, ancienne élève talentueuse de Camondo, a su apporter une vision très ouverte issue de ses voyages et de son intérêt pour l’art contemporain, la scénographie, la photo. La passion du « détail atypique » de Léonie à permis à Castelbrac de retrouver des éléments de décoration historiques comme les plafonds à caisson de l’accueil ou encore les arches en boiseries de l’escalier d’entrée.

A Castelbrac, on ne se sent pas comme dans un hôtel, mais comme dans une villa de l’époque, revisitée, dans l’histoire de laquelle on plonge avec délectation. 

www.castelbrac.com

Luminaires: Astéri en collaboration avec Leonie Mason.

Conseil / Commande +33 (0) 1 42 22 30 00
Ce site n'est pas un site marchand, mais il vous permet de faire votre pré-sélection avant de passer en boutique. Lorsque vous avez été conseillé par un vendeur et que vous êtes certain d'avoir trouvé le produit qu'il vous faut, vous pouvez le commander par téléphone sans avoir à vous re-déplacer.
Attention, l'article 121-20 du Code de la Consommation n'est pas applicable dans ce cas précis. Vous n'avez donc aucune possibilité de rétractation.
Fermer

Demande de renseignement

2+3 =

* Obligatoire

Fermer

Partager à un(e) ami(e)

Hôtel - Castelbrac

* Obligatoire

Fermer

AJOUTé à vos favoris !

Voir mes favoris

Fermer

Votre demande a été bien envoyée