Filtrer Les Produits

Conseils d'éclairage

Eclairer sa cuisine

De plus en plus souvent ouverte sur le salon ou la salle à manger, la cuisine est un lieu de vie à part entière. Elle est le point névralgique du foyer et de l’habitation. On y prépare le repas, on y mange mais on s’y retrouve également pour partager des moments de convivialité.  

L’éclairage joue un rôle prépondérant pour apporter fonctionnalité, convivialité et élégance à ce lieu de vie. Fonctionnel, il doit avant tout assurer l’efficacité des tâches et la sécurité.  Mais il doit également contribuer à mettre en valeur votre cuisine et y créer une ambiance agréable pour en faire une pièce où il fait bon vivre.

 

Un éclairage puissant

Pour cette pièce « technique », où l’on cuisine et utilise des ustensiles potentiellement dangereux, on choisira plutôt un éclairage puissant, indispensable pour ces tâches nécessitant une acuité visuelle.
 
Un éclairement d’environ 300 lux (lumens/m²) est recommandé. Celui-ci doit être bien réparti sur l’ensemble de l’espace, et notamment entre le plan de travail et le reste de la pièce, pour éviter de trop forts contrastes à l’origine de fatigue visuelle.  
 
En termes de température de couleur, on préfère du 3000 ou 4000K. Une lumière vive parfaitement adaptée pour ce type de pièce.
 
Pour une bonne restitution des teintes des aliments, il convient de choisir des luminaires avec un indice de rendement des couleurs (IRC) supérieur à 80.
 
La cuisine étant une pièce éclairée souvent et longtemps, il peut être judicieux de privilégier un éclairage LED, moins énergivore. D’autant que cette source d'éclairage dispose d'une longue durée de vie (jusqu’à 25 ans) et dégage peu de chaleur évitant ainsi les risques d’échauffement.

Il faut par ailleurs penser à nettoyer les luminaires régulièrement car l’empoussièrement diminue le niveau d’éclairement. Or, dans une cuisine, l’encrassement est rapide : en un an, la diminution de lumière peut atteindre 50 %.
 
 

Différents types d'éclairage

A la fois espace convivial et fonctionnel, la cuisine nécessite deux types d’éclairage (général et localisé) pour assurer une ambiance agréable et donner une lumière suffisante sans zone d'ombre sur les plans de travail. En complément, des éclairages d’appoint mettront en valeur votre cuisine.
 
 

  • Eclairage général

Pour commencer, il faut un éclairage général suffisamment puissant afin d’assurer une uniformité de l’éclairement dans toute la pièce et éviter une fatigue excessive.
 
Cet éclairage doit également contribuer au confort, au bien-être et à l’ambiance conviviale de l’espace.
 
Pour cet éclairage général de la cuisine, on optera plutôt pour un éclairage central situé au plafond (NebulaCosmic Angel ou Pirce d’Artemide, Siss d’Estiluz, Glo-Ball ou Smithfield de Flos, Folio de Foscarini, Funnel ou Big de Vibia). Une applique puissante (Mesmeri ou Pirce d’Artemide) peut également convenir.
 
 

  • Eclairage ponctuel

Certaines zones nécessitent un niveau d’éclairement particulièrement important pour réaliser des tâches nécessitant de la précision et éviter tout risque d’accidents domestiques. C’est le cas du plan de travail, de la plaque de cuisson et de l’évier.
 
Afin d’éviter les ombres portées gênantes et voir parfaitement ce que l’on fait, il est utile d’éclairer chacune de ces zones d’activité avec un éclairage localisé.
 
Celui-ci peut provenir de luminaires directement situés au-dessus des plans de travail (sous les placards, le long de la crédence), tels que des réglettes linéaires, des spots simples ou sur rail, des bandeaux de LED adhésifs ou des tubes fluorescents dissimulés derrière un bandeau mural.  

Ces plans de travail peuvent également être éclairés à l’aide d’un plafonnier avec spots directionnels (Rosa de Knapstein, Circulis ou Tubiz de Philips, Studio de Tobias Grau).

Elément vedette des cuisines modernes,  l’îlot central, qui sert à la fois de plan de travail et de table à manger, nécessite un éclairage dédié. Une rangée de petites suspension alignée est idéale pour éclairer cet espace multifonctions et surtout très tendance (Aplomb de Foscarini, Caravaggio de Lightyears, Galileo de Lumina, Diva ou Sento d’Occhio, Falling 8, George ou Nice de Tobias Grau). Une suspension horizontale peut aussi tout à fait convenir pour éclairer uniformément cette surface (Table d’amis de Brand Van Egmond, T-2206 d’Estiluz, Cubetto de Fabbian, Igloo de Fontana Arte, Piega Luce de Philips, Window XL de Quasar, Move Along de Tobias Grau).
 
Si votre coin repas est situé dans votre cuisine, cet espace nécessite un éclairage particulier, qui se veut chaleureux et modulable. Pour en savoir plus, lire notre article « Eclairer votre coin repas ».
  
 

  • Eclairage d'appoint

Des petits éclairages d'appoint peuvent compléter votre installation pour faire le lien entre l'éclairage général et les zones localisées. Essentiellement décoratif, cet éclairage permet de sublimer certaines parties de votre cuisine.

Des luminaires (barrettes ou spots LED) peuvent être intégrés dans vos éléments vitrés, dans les plinthes, sous le bord du plan de travail, le long des meubles… La LED vous permet même de faire varier les couleurs de lumière selon vos envies.

 

Notre équipe d’experts est à votre disposition pour vous guider dans votre choix de luminaires et faire de votre cuisine une pièce à vivre fonctionnelle, conviviale et esthétique.
 
Voir notre sélection de luminaires pour la cuisine

Fermer

Partager à un(e) ami(e)

* Obligatoire

Fermer

AJOUTé à vos favoris !

Voir mes favoris

Fermer

Votre demande a été bien envoyée